Génération Gymnique d'AllauchBabyGym - Trampoline - Gymnastique Rythmique

Le Trampoline...

Historique

La plupart des auteurs indiquent que le trampoline serait une invention des "Due Trampoline", trapézistes italiens utilisant le rebond de leur filet de protection pour effectuer des acrobaties
L'américain George Nissen, professeur d'éducation physique et spécialiste de plongeon, mit au point le trampoline moderne dans les années 30 et le commercialisa. La discipline se développe en Amérique du Nord essentiellement dans les universités où des championnats sont organisés dès 1946.
La première fédération nationale de trampoline est écossaise et en 1964 est créée la Fédération internationale de trampoline. La même année, à Londres, se déroule le premier championnat du monde remporté par les américains Judy Wills et Dan Millman. En 1998, la FIT fusionne avec la Fédération internationale de gymnastique. Dans la plupart des pays, les fédérations nationales font de même avec les fédérations de gymnastique (la Russie cependant n'a pas suivi cette voie). En France, la FFTSA est intégrée à la Fédération française de gymnastique en 1999. En 2000 le trampoline fait son entrée dans la famille olympique. Les Russes Irina Karavaeva et Alexander Moskalenko sont les premiers champions.

En France

Il faudra attendre la fin des années 1950 pour voir le trampoline arriver en Europe. Toutefois des modèles de plage existent déjà sur les plages de l'Atlantique française, octogonaux avec des toiles pleines.
Un premier trampoline est livré à l'INSEP en 1959. La discipline ne se développe qu'à partir de 1961 où un stage international de formation au trampoline se tient en Suisse à Mâcolin. Il est dirigé par le Suisse Kurt Baechler. Deux français y participent: Bernard Ammon, moniteur à la Société Suisse de Gymnastique de Paris, et Pierre Blois, professeur d'agrès à l'INSEP. Cette rencontre est de première importance pour le trampoline français.
La Fédération française de sports au trampoline (FFST) dépose ses statuts en juillet 1965. Michel Rouquette sera entraîneur de l'équipe de France de 1968 à 1989, apportant cinq titres mondiaux au pays et un titre européen. En 1980 le trampoline est présenté en démonstration aux Jeux olympiques de Moscou. En 1985 le tumbling et l'acrosport rejoignent le trampoline et la FFST devient la FFTSA : Fédération française de trampoline et de sports acrobatiques.

L'appareil

Le trampoline aujourd'hui est proche du modèle inventé par George Nissen dans les années 30. Néanmoins ses dimensions ont évolué. L'engin se présente comme une toile faite de bandes de nylon tressées et reliées à un cadre métallique rectangulaire par 120 ressorts, ces derniers étant recouverts par un tapis semi-rigide, le pads, pour la sécurité. En longueur, chaque extrémité est recouverte de deux grands tapis reposant sur des banquettes. Ces tapis, autrefois parallélépipédiques, ont désormais un côté biseauté vers la toile.

Pratique du trampoline

Le trampoline est enseigné dans des clubs sportifs, de gymnastique par exemple, ce qui est le mieux, car certains agrés de gymnastique peuvent servir lors de son expérience du trampoline (Musculation, échauffements...). Au début de l'entrainement, le gymnaste s'échauffe, pour éviter toutes blessures. Plusieurs passages sont effectués, de 5 mn généralement voire moins. Au cours de la séance, le trampoliniste, va perfectionner ses figures et ses exercices. Vers la fin de l'entrainement, il peut commencer à aborder de nouvelles figures. L'entrainement se clôture sur un courte séance de musculation, puis d'une séance d'étirements, pour éviter toutes douleurs le lendemain.

Déroulement des compétitions

Lors d'une compétition de trampoline, le gymnaste doit effectuer un "mouvement", enchaînement composé de 10 figures, ou "touches". Le trampoline étant un sport artistique, la prestation est évaluée par des juges qui estiment l'exécution des figures en fournissant chacun une note sur 10 (1 point par touche). A ce total est ajoutée une bonification calculée à partir de la difficulté de l'exercice proposé.
Les figures consistent, dans leurs formes les plus complexes, en des combinaisons de saltos (ou salti) et/ou de vrilles multiples. Les novices commencent par des figures de bases (telles que le saut groupé ou bien le tomber assis) et la complexité augmente avec l'expérience du trampoliniste. Ces figures peuvent être effectuées en partant d'une position debout, assise, sur le ventre ou bien sur le dos et donc, peuvent être receptionnées dans les mêmes positions.

Discipline olympique

Le trampoline devint olympique pour la première fois en 2000 à Sydney. A cette époque, seules 24 places sont attribuées (12 femmes et 12 hommes). Devant le succès de cette compétition qui va dans l'esprit du Comité International Olympique (C.I.O.), celui-ci décida de porter le nombre de places à 32 (16 femmes et 16 hommes).
Seuls les épreuves individuelles en trampoline sont au programme des jeux Olympiques. Les sélections pour les J.O. se font sur le championnat du monde l'année précédant les Jeux Olympiques. 16 places pour les femmes et 16 places pour les hommes, sont attribuées selon une règle de la Fédération Internationale de Gymnastique (F.I.G.) et du Comité International Olympique (C.I.O.).
La compétition comprend des épreuves qualificatives. Tous les compétiteurs réalisent un exercice 1 (10 éléments enchainés notés sur l'exécution et dont 2 comptent en difficulté) et un exercice 2 (10 éléments enchainés notés sur l'exécution et sur la difficulté). A l'issue de ce classement, les 8 meilleurs trampolinistes réalisent un exercice libre. Lors de cette finale, le score ne tient pas compte des épreuves qualificatives et est remis à zéro. C'est le ou la gymnaste qui obtient le meilleur score qui devient champion ou championne.
Le nombre de places aux J.O. étant limité, un seul compétiteur par pays est autorisé à concourir sauf les pays qui ont réussi à positionner 2 trampolinistes dans les finales du championnat du monde l'année précédant les J.O. (championnat du Monde qualificatif). Les instances internationales réservent une place pour le pays organisateur des Jeux Olympiques si celui-ci n'a pas sélectionné de trampolinistes. Il peut être également décidé une représentativité de tous les continents.